Le Blog

L’artichaut, faîtes-vous du bien !

Evitez les kilomètres pour vous rendre au marché Jean Talon à Montréal ou au marché du Vieux Port à Québec dans l’espoir de ramener des artichauts Québécois. Peu de chance que vous en trouviez !

La culture de l’artichaut ne s’accommode pas du climat nordique du Canada, bien que quelques cultivars soient maintenant en vente. Ce légume est un des fleurons du terroir Breton depuis le début du 19ème siècle. Le climat océanique lui convient parfaitement ! Qu’a-t-elle de plus que les autres légumes cette grosse fleur descendante des chardons d’ornement ?

La réponse ne tiendrait pas dans les lignes qui me restent pour terminer ce blog. L’artichaut est mentionné tout autant dans les recueils culinaires, les livres de plantes ornementales et les ouvrages concernant les médicinales.

Parons donc nos artichauts, pas seulement avec une vinaigrette ou une sauce au beurre ! Les chefs nous proposent plus d’une centaine de recettes simples et diverses qui nous feront apprécier le goût particulier de cette astéracée. Les artichauts en fleurs sont tout à leur avantage sur nos terrasses où leurs fleurs violettes illumineront notre été.

Mais, là où il est le plus étonnant, c’est dans son rôle de « médicament curatif ou préventif ». Jugez un peu ! Peu calorique, pauvre en cholestérol et lipide, son tableau nutritif est particulièrement riche en polyphénols, nos meilleurs alliés contre le vieillissement, les maladies cardiovasculaires, certains cancers et même l’ostéoporose. C’est une bonne source de vitamine B3, de magnésium, phosphorepotassium et cuivre et une très bonne source de fibres et de vitamine C. Rajoutons encore l’importante quantité de vitamine K

Amis Québécois, si l’artichaut est rare dans votre belle Province, vous pouvez malgré tout en consommer dans certaines préparations culinaires importées, saines et naturelles. Lucie vous le propose dans sa goûteuse Mousse. Alors, Faîtes-vous du bien !